Call: 0658517106

Urgence et pathologies aiguës

Pourquoi la biomécanique ?

Il existe plusieurs définitions de l’ostéopathie dont certaines sont douteuses et ne reposent sur aucune validation scientifique. Ces pratiques amènent les médecins à considérer que notre profession ne peut pas faire partie de l’offre de soin.

Pour l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) les modèles ostéopathiques de référence sont les modèles neurologiques et biomécanique.
 Cette dernière plus précisément peut se définir par l’application de forces sur les structures vivantes et l’étude des réponses biologiques et neurologiques des tissus articulaires et viscéraux qui en découlent.
L’ostéopathie biomécanique constitue la véritable valeur ajoutée de l’ostéopathie en tant que médecine manuelle dans le sens où elle est constituée d’un ensemble de techniques et de protocoles au service d’une réflexion diagnostique spécifique qui ont une efficacité et validité scientifique.

Mon champ d’action ne s’appuie donc pas sur des modèles ostéopathiques fluidiques, énergétiques ou encore globaliste comme de nombreux ostéopathe le prétendent.

Lors de ma prise en charge, je raisonne par système au même titre que la médecine est divisée en spécialité (orthopédie, traumatologie, neurologie, gastro-entérologie, cardiologie, pneumologie, urologie, gynécologie, etc…) En prenant l’exemple du système loco-moteur, il est essentiel de déterminer si une affection est ostéoarticulaire, tendinomusculaire ou neurovasculaire. Je m’astreins donc lors de ma prise en charge du patient à déterminer traiter les troubles fonctionnels aigus et chroniques articulaires, musculaires, digestifs, pelviens et crâniens du nourrisson, de la femme enceinte, du sportif, de l’adulte, et de la personne âgée.

Pour cela lors d’une consultation, après avoir paramétré les troubles fonctionnels en terme de douleur et de limitation de mouvement dû à un enraidissement musculaire ou un œdème, puis identifié les facteurs de risques (posture au travail, morphologie du patient, contraintes mécanique subies, élasticité des tissus en fonction de l’âge, rendement musculaire, intégrité du système nerveux…, etc), j’établis une stratégie de traitement qui par des manipulations, mobilisations et techniques neuromusculaires permet au patient d’évaluer l’efficacité de ma prise en charge.

Ces actes réalisés par l’ostéopathe biomécanicien sont les seuls référencés dans les recommandations de bonne pratique de la Haute Autorité de Santé (HAS) et dont les indications, contre-indications, bénéfices et risques sont clairement définis par la recherche clinique.
Mon expertise s’étend à la prise en charge en amont de la pathologie (conseil, coaching sportif, ergonomie produits et postes de travail, conception de dispositifs médicaux…)
Par cette approche, mon objectif premier est de traiter le patient seul ou par une prise en charge pluridisciplinaire.

Pour plus d’information sur cette ostéopathie rationnelle et progressiste vous pouvez consulter le site de l’Association Française d’Ostéopathie (AFO)

osteopathe les 2 alpes - Association Francaise Osteopathie

Outils thérapeutiques et techniques employées

• Manipulations vertébrales et articulaires
• Mobilisations
• Techniques neuromusculaires (Moneyron)
• Triggers Points
• Fascia Distorsion Model

osteopathe les 2 alpes - jorge moita - biomecanique colonne vertebrale